LA FABRICATION DES SAVONS
En Douce Heure

Première question : qu'est-ce qu'un savon ?

D'un point de vue chimique, le savon est issu de la SAPONIFICATION  = transformation d'un CORPS GRAS (huiles, beurres) sous l'action d'une base forte, la SOUDE, en présence d'EAU.

La soude « coupe » les huiles en 2 parties, 2 produits sont alors formés : le SAVON (mélange de sels de sodium d'acides gras, exemple : sodium olivate) et la GLYCERINE (sous-produit de la saponification, 8% environ) substance hydratante pour la peau, très utilisée en cosmétique.

L'huile est utilisée en excès au départ. L'huile résiduelle non transformée en savon, et donc encore présente dans le savon final, est appelée le SURGRAS du savon. Ce surgras a pour rôle de protéger et nourrir la peau.

La saponification est lente mais totale : tant qu'il y a des huiles, la soude réagit avec. Au final la soude est entièrement consommée et donc assurément absente dans le savon final.

Faire son savon peut paraître simple, à condition de savoir doser les ingrédients !

Comment fabrique-t'on le savon ?

Il y a là plusieurs méthodes. On peut distinguer les savons artisanaux, les industriels, et ceux qui se situent entre eux. Comment les appeler, savons semi-industriels ou semi-artisanaux ?

LE SAVON ARTISANAL,
méthode à froid et en images !

La méthode utilisée par la savonnerie artisanale En Douce Heure est la saponification à froid (SAF), ancienne méthode de fabrication du savon laissée pour compte au profit de l'industrialisation.

Elle s'effectue à basse température, autour de 30°C, permettant ainsi de garder intactes les propriétés des huiles végétales utilisées.

Une grande diversité dans la composition des savons s'offre alors au savonnier : en variant à l'infini les proportions en huiles végétales, ajustant chacune d'elles suivant leurs propriétés (dureté, pouvoir moussant, adoucissant...).

Suivez la savonnière dans la fabrication en images d'un lot de 15kg de savon « Abricot Géranium ».

Vue du matériel nécessaire à la fabrication des savons de manière artisanale

1

Tout d'abord et ce qui est primordial : une pesée minutieuse des ingrédients, huiles, soude, argile, huile essentielle.

La dissolution de la soude dans l'eau, l'infusion de plantes ou le lait selon les recettes

2

Sous hotte, dissolution de la soude dans l'eau (ou dans une infusion de plantes, du lait... pour les autres recettes).

Anne-Sophie met les huiles à température ambiante avant de les mélanger à l'huile d'olive

3

Léger chauffage des huiles solides à température ambiante : huile de coco et beurre de karité, puis mélange avec l'huile d'olive.

Melange de la soude et des huiles

4

Addition de la solution de soude sur les huiles

Mixage des huiles et de la soude

5

Mélange au mixeur

l'ajout au mélange de l'argile

6

Addition de l'argile rouge diluée dans de l'eau

le début de la saponification

7

Au bout de quelques minutes le mélange s'épaissit, la saponification avance.

Anne-Sophie ajoute les graines de pavot

8

Addition des graines de pavot

on ajoute ensuite l'huile de noyaux d'abricot et huile essentielle de géranium

9

Et au final l'huile de noyaux d'abricot et l'huile essentielle de géranium.

La pâte est répartie dans des moules en bois

10

Puis la pâte encore fluide est versée dans des moules en bois.

la saponification se termine

11

24 à 48 heures sont nécessaires pour que la réaction de saponification se termine.

les blocs de savon sont démoulés

12

Le bloc de savon est ensuite démoulé,

les blocs de savons sont coupé en barre

13

coupé en barres,

les barres de savons sont coupés en pain

14

puis en pains de savons.

ils faut faire sécher les savons à l'air libre pdt 1 à 3 mois

15

Les savons sèchent à l'air libre pendant 1 à 3 mois.

les savons sont enfin mis en vente

16

 Le savon est alors sec, prêt à l'emploi !

Comme vous venez de le voir la pâte à savon n'est pas lavée, d'où l'importance de la qualité des matières premières, et donc du choix de la savonnerie En Douce Heure envers des ingrédients biologiques.

Composition du savon artisanal à froid : SAVON + GLYCÉRINE produite + HUILE de surgraissage

La méthode de fabrication à froid n'est pas applicable pour de grosses productions de savon (la pâte à savon fabriquée à froid est trop collante pour les outils et machines industriels). On ne peut fabriquer que quelques dizaines voire centaines de kilos à chaque production. On est loin des quantités industrielles...

À partir du moment où vous choisissez un savon fabriqué à froid, vous êtes assuré de faire travailler un artisan passionné !

Le savon industriel

Le savon semi-industriel ou semi-artisanal ?

Le savon industriel est la plupart du temps fabriqué à partir d'huile de palme ou de suif (graisse de bœuf, sodium tallowate sur les étiquettes) pour leur faible coût. Beaucoup plus rarement à partir d'huile d'olive.

Dans les gels-douches et shampooings vous retrouverez en grande partie des composés synthétiques.

Le savon industriel est fabriqué à chaud (une centaine de degrés) pendant plusieurs jours, d'où la nécessité d'utiliser des huiles stables.

Soit le procédé est dit en continu : le savon formé pendant la saponification est séparé de l'huile résiduelle (celle-ci est remise en réaction immédiatement). Soit le procédé est dit en discontinu, et la réaction se termine lorsque toute l'huile est transformée en savon.

Dans les deux cas ce savon est rincé à l'eau salée pour éliminer l'excédent de soude utilisée pour la saponification. La glycérine produite pendant la réaction est alors entraînée dans ces eaux de lavage.

Composition du savon industriel : SAVON

Il ne reste donc que le savon, qui seul, assèche et « tiraille » la peau. Qu'il soit de bonne qualité ou non, ce savon débarrassé de sa glycérine a perdu ses caractéristiques hydratantes.

La pâte à savon est ensuite séchée, râpée sous forme de copeaux appelés bondillons.

Ces bondillons de savon sont prêts pour être aromatisés, colorés, « enrichis »... Cette étape est déterminante pour la composition du savon, car selon que les additifs soient naturels ou non, il en résultera un savon biodégradable dans la nature... ou non !

Ces bondillons de savon utilisés par les industries savonnières le sont également par la grande majorité des savonneries dites « artisanales ».

Facilement accessibles et peu chers, simples d'emploi car ils ne nécessitent pas de manipulation des huiles et de la soude, les bondillons de savons sont malaxés avec des additifs dans une malaxeuse-extrudeuse de laquelle sort un boudin de savon qui est ensuite coupé et moulé.

Cette technique a ses limites dans le sens où le savonnier ne peut faire varier que la petite quantité d'additifs permise en fin de fabrication : parfum, colorant, huile, lait... ou encore glycérine.

On peut alors trouver de très bons savons enrichis en huiles végétales, parfumés aux huiles essentielles, voire enrichis en glycérine. Mais jamais ces savons ne seront aussi riches que les savons artisanaux fabriqués par la méthode à froid.

Seule la dernière étape dans la fabrication, qui consiste à enrichir une pâte industrielle, est donc artisanale.

Alors ?

Savon semi-industriel / pour la méthode de fabrication des bondillons de savon utilisés ?

Ou savon semi-artisanal / pour la dernière étape d'aromatisation chez l'artisan ?

Pour acheter les savons & cosmétiques En Douce Heure

 

Au MAGASIN

1 route de l'amourette à Vélines

mardi, jeudi & vendredi de 14h à 16h
(en-dehors de ces horaires merci de prendre rdv)

Ici sur la page
BOUTIQUE

Livraison en 7 jours ouvrables*

Paiement sécurisé

*délai valable pour les expéditions en France métropolitaine

Chez un de nos REVENDEURS

Plusieurs enseignes proposent nos produits en Dordogne, Gironde et plus loin,  même sur internet

Sur les marchés

de STE-FOY-LA-GRANDE

Le samedi de 8h30 à 12h30

et de la Ferme des Gardes à

ST-ANTOINE-DE-BREUILH

Le mardi de 18h à 20h (juillet-août)

Site conçu par Mélanie ROUVIERE, MISS GRAPHISTE